vendredi 13 janvier 2017

SITE GÉNÉALOGIQUE CORSE: LA DIASPORA CORSE EN NOUVELLE-CALEDONIE

SITE GENEALOGIQUE CORSE :  LA DIASPORA CORSE EN NOUVELLE –CALEDONIE  
par  Paul- François Griscelli (de Vezzani) et son épouse .
Napoléon disait avec son génie coutumier : « Je reconnaîtrai la Corse les yeux fermés : à son parfum. » Le lien de la langue lorsqu’il existe et surtout  celui de l’île natale a toujours fait que les Corses, de bonne  origine du moins,  se reconnaissent  comme frères, et en particulier  en Calédonie. « Sono Corso », disait un de mes ancêtres à Napoléon III, « je suis corse », avec tout ce que cela implique  (et non italien).  Un bagnard (uno galeriano) est toujours un Corse, au même titre qu’un maton, un gabelou, un gendarme ou un militaire. Un vrai Corse ne s’arrête pas à la profession, au statut ou aux idées politiques. Le gouverneur Risterucci m’a dit  avoir refusé avec hauteur de souscrire aux désirs d’une délégation de parents d’élèves menée par l’avocat Leder qui exigeaient mon renvoi en tant que professeur du Lycée Lapérouse, à cause des idées politiques de mon père, Président de l’Assemblée territoriale et membre de l’Union calédonienne, parti qui défendait la promotion  des Canaques dans la société caléonienne.
Il n’est que de comparer son action avec celle d’un non- corse, Marc Biros, pour mesurer la différence.  J’emprunte ces renseignements au livre impartial d’histoire calédonienne,de Jean Leborgne, ministre de l’enseignement de Calédonie, intitulé Nouvelle-Calédonie, 1945-19+68, La confiance trahie à L’Harmattan 2005, 600 pages, p.452 : « La question se pose de savoir s’il y a ou s’il n’y a pas d’inconvénient à admettre que le fils Griscelli… vienne enseigner en Nouvelle-Calédonie pendant la durée de son service militaire. Jusqu’à présent, j’ai été assez réservé [en conséquence je fus contraint de faire mon service militaire au Cambodge de 1964 à 1965]. Il ne semble pas, cependant, que la présence de ce jeune homme à Nouméa puisse revêtir des inconvénients sérieux….Du reste, elle sera provisoire, et, si sa conduite devenait répréhensible, l’armée aurait la possibilité d’abréger son séjour [comme l’Education nationale l’a fait pour M. Leborgne , muté à Curpipe à l’île Maurice alors qu’il était élu au Conseil de Gouvernement et comme elle pouvait le faire pour moi]. Extrait de la lettre du 4 septembre 1964 du haut-commissaire Biros au ministre d’état AN CAC n°840 122-2. « Mesquineries toujours, continue Jean Leborgne, lorsque le gouverneur cherche difficultés et objections pour ne pas autoriser le fils du président de l’Assemblée territoriale, normalien et agrégé, honneur du territoire, à venir faire son service militaire au titre de la coopération technique dans son pays natal. » Il est vrai que lorsqu’on lit la prose de ce Biros en Indochine, éditée en 1942 : Nationalisme et révolution nationale, je n’ai pas lieu d’avoir honte de cette antipathie : le règne de la démocratie, y écrivait le gouverneur, « a été celui des dynasties juives et métèques [qui oserait,  après cela,  prétendre que les Corses sont racistes , alors que , pendant la guerre , les juifs réfugiés furent tous protégés , qu’aucun ne fut dénoncé aux autorités d’occupation, si bien que l’île fut déclarée « île juste » par les Israéliens?].Partout la démocratie a détruit le principe d’autorité, partout elle a mis l’anarchie dans le domaine politique, dans le domaine social comme dans le domaine économique. Pour délivrer le pays de la tyrannie de l’argent, il faut le délivrer d’abord de la démocratie. « Quant à la justice, c’est pour ce grand penseur,  « un dogme abstrait de 89. » Cité op .  cit. , p. 349,cf hebdomadaire  Minute, numéro 148 du 29 janvier 1965 et l’Avenir calédonien,organe de l’Union calédonienne,  numéro 499 du 9 février 1965.A la même époque , mon père s’engageait en1941comme volontaire du Bataillon du Pacifique, participait à Bir Hackeim ou il était blessé et fait prisonnier, ayant laissé femme et enfant (moi-même) à Nouméa , puis en1946 fondait le parti socialiste calédonien et se présentait à la députation. On s’étonnera de ma naïveté lorsqu’en 1961 , reçu à l’Ecole normale supérieure de la rue d’Ulm, je désirai poser ma candidature pour l’Ecole Nationale d’Administration et fis appel pour la pré candidature à un administrateur en poste à Nouméa de passage à Paris. Inutile de dire que la réponse fut négative. Faut-il rappeler que seuls alors pouvaient y entrer les bons gaullistes ? On se souvient que le fils d’un député communiste fit appel devant le Conseil d’Etat de son refus  et gagna.
« C’est avec des hochets qu’on mène les hommes », a dit le plus grand des Corses, Napoléon.  C’est parce qu’un Corse, un  Lucchini ,  était proviseur du Lycée Lapérouse, tandis que le conseiller d’éducation  se nommait Gambini,que je fus proposé comme chevalier des palmes académiques. « Mais c’est pour les instituteurs », s’exclama ma mère, lorsque je lui en parlai. C’est la seule décoration que j’ai jamais eue. Il ne suffit pas de refuser une décoration, il faut encore ne pas l’avoir méritée, disait un philosophe. Je cite pour mémoire la décoration Khmère du Pont de Monivong,  achetée 200 piastres ou riels  au Cambodge où je faisais mon service  militaire comme professeur au Lycée Descartes à Phnom Penh, sur ordre de l’ambassade, car le charmant tyranneau qui régnait alors  avait menacé de publier la liste des coopérants français qui avaient refusé de collaborer à l’œuvre du Sangkoum.    
 Un Corse que je ne nommerai pas m’a sauvé la vie en refusant de m’exécuter comme deux  autres  leaders politiques calédoniens (l’un d’eux, un autochtone, Gabriel Païta, comme il le raconte dans Gabriel Païta,témoignage kanak,D’Opao au pays de la Nouvelle-Calédonie,  de J. Cazaumayou et Th. De Dekker, l’Harmattan,  a échappé parce qu’il n’était pas chez lui). Ma femme fut surprise quand à Ajaccio, lors d’une invitation, elle vit l’un des invités, -c’était  le Corse qui m’a sauvé, -accrocher  au porte- manteau du vestibule son pistolet.   Quand j’ai décidé de quitter la Calédonie, c’est en Corse que je me suis tout naturellement installé d’abord. Nous y avions envoyé ma  belle-mère qui y vécut seule plusieurs années avant notre retour en métropole.  
  Je citerai ici d ‘abord  des Corses du XXè  siècle , d’après la seconde guerre mondiale, membres ou non de l’Amicale des Corses et amis de la Corse, car il fut un temps où les chefs de service étaient corses : Nega aux douanes,Donzelle, Giovannelli , puis Robert  , corse par sa femme, à la Météo dont la fille Josette était ma collègue et agrégée d’anglais,  Costa aux finances  Luigi et Antona à la police, Colombani (Jules Antoine,de Poggio di Nazza,  le père de Jean-Marie du Monde ), délégué  au commerce extérieur,Colonna comme directeur du  cabinet du gouverneur, sans parler du gouverneur Risterucci dont une fille est devenue ulmienne et de mon père, Antoine Griscelli, président de l’assemblée territoriale. Les médecins avaient nom Beretti (ophtalmologue), les frères Tollinchi, directeurs d’une clinique, et Jean Tomasini, médecin du Travail. A propos de ma famille lointaine, je citerai Marianne Griscelli, épouse du gendarme François, ou encore le glorieux François Griscelli, « super- flic du groupe d’intervention » , le RAID, auteur du livre passionnant Interventions, du raid à la police judiciaire, Baldovini au CTRDP, Poli comme collègue de lettres au lycée Lapérouse,Félix Durand professeur à l’Ecole hôtelière et  homme politique de gauche. Je cite encore  Peraldi  à la tête du syndicat des cadres de la SLN, que je retrouvai  entrepreneur de pompes funèbres à Ajaccio (il en avait hérité), José Casaroli ,de l’Association des Français libres,  Filippi, de la rue Fesch à Ajaccio, comme mon père ,  etc.
 Je cite aussi le nom de Muraccioli (village près de Vezzani) alors que le porteur du patronyme que j’ai eu comme élève m’a semblé plutôt d’aspect indien et réunionnais  (is pater est quem nuptiae denuntiant).  D’autre part, je citerai  Oleg Leca, mon allié, par son métissage avec les Nakamoura d’Okinawa, installés à Ouégoa,  et  qui descend de  Mathieu  Leca.
Je n’ai garde d’oublier le grand écrivain Jean Mariotti , nommé citoyen d(honneur de Bastia, ou Francis Carco (pino-Tusoli)
 Liste des Corses de Calédonie au XIX siècle, avec les hauts lieux de La Foa (Marinacce, dont un enfant , voyageant  par avion à côté de ma femme et allant en France pour la première fois,  lui dit qu’il voulait qu’elle lui montre la Corse quand on volerait au-dessus : « n’oublie jamais d’où tu viens », lui avait dit son grand-père),Farino (Poli , Mariotti) Thio
( Santacrocce), Pouembout (Grimigni , de Cuttoli- Cortichiato et Arrighi , le  chef de la fameuse Bande Rouge, guillotiné),Hienghène.
L’amour du pays.
Les « îliens », selon le mot de Jean Marotti dans Daphné er comme les appelle Michel Dhéon , sont unis par une solidarité insulaire qui s’étend de l’île de Beauté à l’île Lumière. Ainsi, les Grimigni, même exilés à Pouembout, gardaient pieusement, encore en 1990, une carte postale de Cuttoli-Corticchiato, au dos de laquelle il était écrit : « Ceci est ton village. » Des colis de farine de châtaigne leur étaient expédiés,   tandis que, en retour, ceux de Pouembout leur adressait du café calédonien.
Citons :
Achilli Alexandre en 1884 à Isolaccio (ANOM 1867)
Albani Philippe , né en 1876 à Poggio de Nazza, condamné en 1876, mort le 17 mai 1902, à Bourail, dossier en mauvais état ne pouvant être consulté, matricule 8911/5911 ; dont Victor Albani, marié avec Anne-Marie Gautier le 17. o9. 1924 ; Anne-marie était mariée en premières noces avec un autre corse, André Grimigni, le 14 avril 1921.
Albenga Antoine,  né le  15 janvier 1855 à  Sollacaro,  mort le 16 septembre 1882 à La Foa ,Fonwhary, condamné en 1877, matricule 9763/3551.
Albertini , né vers 1863 à Albertacce, mort le 22.12 . 1895 à l’île Nou.  Remarquons Albertini Barbe, née en 1868, épouse de Simon Luciani, surveillant militaire. Absent de ANOM. Voir aussi Arrighi.  
Alessandri  Antoine Modeste ,  né le 28 janvier 1860 à Focicchia , présent à Prony en 1895,  décédé à Prony le 14 février 1898, acte 1, Prony Baie N’Go,fils de Joseph Marie et de feue Anne Tristani, , travaillait sur la  mine Alice Louise.
Alessandri Joseph, surveillant militaire, né en 1836, témoin au décès de Dupré, 42 ans en 1878.
Alessandrini François Xavier, né à Canari le 16.12. 1845, fils de Henri François et de Marie Géromina, géomètre, mort le 20. 8.1889 à l’hôpital de Nouméa.
Alfonsi, Paul, né le 3 . 02.1840 à San Giovanni ,Ampriani, mort le2 ma 1917, ANOM, matricule 10588/16642, correspondance en 1878.
Alfonsi Philippe ,surveillant militaire, né en 1862, 34 ans en 18+96, marié à Comtesse Marie Tomasine Grimaldi, 22 ans, dont un enfant Alfonsi Joseph Démosthène, né le 2 juin 1896 à Thio, acte 4.
Andarelli Jean Pierre, fils de François et de feue Julie Sinelli, né le 16 ;12.1864 à Pastricciola , mariage le 18 octobre 1907 à l’île aux cChèvres  avec Pauline Henriette Ravel, née le 21 mai 1884 à la Foa, fille de feu Michel Ravel et de Antoinette Morne
Andreï François, né à Moïta le 11. 9. 1848 et mort le 17. 03. 1921, condamné en 1884, matricule 15472/10951
Andreani François dit Cotento, né à Nessa en 1838, mort à l’île Nou le 19.02.1898, fils de Antoine et de Marguerite veuf de Marianne Bernardi . Travaille sur mine. ANOM. Condamné en 1869, matricule 2790.
Angeli Augustin,  dit Ribello, né le 6. 12. 1828 à  Taglio- Isolaccio, berger,  mère Anne Marie A ngeli , marié à Angèle Marie Albertini, décédé le 16.2. 1882 à l’île Nou, ANOM, condamné en 1879, matricule 11628.
Angeli Paul Etienne, surveillant militaire de 3e classe, 30 ans en 1892, né en 1862, marié à Erminie Ferrari, née en 1866 ; dont un enfant François Joseph, né le 9. 11. 1892 à Ducos.
Angeli Pierre Simon, né vers 1841 à Pizzoli ? ANOM condamné en 1890, matricule  187547
Angelini Mathieu, né le 11. 05. 1860 à Loreto –di- Casinca, condamné en 1883, matricule 14456/9547, ANOM
Antona Jules , né le 27 novembre 1865 à Ajaccio, fils de Catherine Antona , marié le 5 septembre 1896 , acte 1, à Thio, avec Victoire Léopoldine Claire Castel, née le 7 mai 1877 à Toulon, fille de Pierre Clair Castel, surveillant principal à Thio , et de feue Joséphine Eugénie Bonnaud.
Antonelli Etienne, surveillant militaire, 38 ans en 1900, né vers  1862, marié à Edith Luerre, père de Jean –Charles, ,né le 29 octobre 1900 Nouméa.
Antonini Antoine, surveillant militaire,n 36 ans en 1900, né vers 1864 ; marié à Julie Canale le 26 avril 1894 à Zalana, dont un enfant ange Xavier Paul Henri Antonin, né le 29 juin 1900
Antonini Pierre, surveillant militaire de 23e classe à prony, témoin en 1897, 33 ans, né en 1864.
Antoniotti Paul, né à Vignale le 5.03. 1843 et mort le 30.01.1920, matricule 14279/13174, ANOM condamné en 1882.
Antoniotti Pierre François,  cultivateur, né à Vignale le 22 février 1879, fils de Paul et de Ursule Marie Nicolaï , tous deux domiciliés avec leur fils à Ouégoa. Celui-ci épouse Pauline Gaspard le 24 juin 1907 à Ouégoa ; elle est la fille de Nicolas Gaspard et de Constance Jeanne Trémouilloux, décédée à Ouégoa. D’une liaison avec une femme autochtone, Amboyé, de Pouébo, semble-t-il, est issue la mère de Brigitte Pénel, dont Keyran Desprez.
Arrighi Augustin , ANOM, condamné en 1879, matricule 11883/7129
Arrighi Dom Louis, né le 25.10. 1838 à Carchetto- Brustico ,   mort le 24. 02. 1906 à la Foa, ; marié à Angèle Albertini, domicilié à Zalana , fils de Antoine Sébastien Arrighi et de Agathe Caldarelli, condamné en1881, ANOM, matricule 12825/ 11596,correspondance.
Arrighi Marc Fidel, né le 325. O4. 1851 à Corte, mort à Nouméa le 22. 12.1897, marié à Anne Françoise Mannoni le 08.4. 1875 à Corte (voir Mannoni Eugène), née le 16. 08. 1847 à Corte, morte le 7. 11. 1904 à Nouméa à l’âge de 57 ans, acte 112, fille de feu André Mannoni et de feue Madeleine Pulicani ; 2 fils témoins : Paul Raymond Arrighi , 28 ans, né vers 1876 ; et André Arrighi, 24 ans, employé de commerce , né vers 1880.de cette branche sont issus les Arrighi de Moindou (Marie-Noëlle Arrighi, généalogiste)  et la famille du commerçant de Nouméa , dont Bernard, chef d’établissement.
Arrighi Jean Laurent, maître fourrier à bord de la Dives, célibataire, né le 6.9.1859 à Lecci et mort le 2. 01. 1886 à Nouméa sur le quai. Fils de Antoine Arrighi et de Pauline Marie.
Arrighi Pierre , né vers 1860 à Rospigliani, ANOM condamné en 1884, matricule 15879/10147, guillotiné le 8 novembre 1909, chef de la Bande Rouge de Pouembout.
Astengo Cornelius Cyprium , né le 16. 09.1851 à l’Ile Rousse, marié à Angèle Pierre Poggi le 7 janvier 1886 à La Foa, condamné en 1877, matricule 10225/3754/1728 ANOM
Bagnoli, Achille, surveillant militaire, 46 ans en 1900, né vers 1854 ;
Bartoli Ours François , ANOm, condamlné en 1869, matricule 2674/6460.
Bartoli Noël, ANOM condamné en 1878, matricule 11286, décédé le 6 mai 1884.
Bartoli Jean Louis, né en 1876 à Palnecca.
Bartolomeï Jean Antoine, communard, né le 7.5. 1844 à Calenzana, mort le 9 .6. 1878 à Nouméa, fils de Alexandre Bartolomeï et de Lucie Guerini.
Battaglini Jacques Toussaint, surveillant militaire au camp Brun, Bouloupari 38 ans en 1893, né zen 1855.
Battesti  Pierre , journalier, né le 1.9.1848 à Balogna, mort le 6 . 6. 1886 à l’île Nou, fils de François Antoine Battesti et de Madeleine Antona, marié à  Angèle Carlotti, ANOM, condamné en 1881matricule 12732 ;
Battesti Antoine Marie, surveillant militaire de 1ere classe  à Ouro, île des Pins, marié à Xavière Battesti, 34 ans, dont 1 enfant Marie Argente Battesti, née le 24. 11. 1898 àl’île des Pins.
Battesti Artilius, surveillant militaire de 2e classe,3
6 ans, marié à Léonida Catherine Colle, dont Félix Charles Battesti, né le18.12. 1894 à Ducos.
Bernardini Albert Marie Achille, décédé le 4. 4. 1886 à Ducos, ANOM, matricule 8046/4937, condamné en 1875.
Bernardini  Vincent , mort le 21 juin 1875 à l’île Nou, ANOM, condamné en 1873, matricule 6689, correspondance ;
Bertoni Ange, né à Monte le 25. 02. 1852 et mort le 19. 11. 1919 à Pouembout , fils de Joseph Bertoni et de Marie Jeanne Erdjani, condamné en 1882, matricule 13
750/8312, correspondance ; réhabilité le 5. 12. 904.
Betti Dominique LMouis, né le 11. 08. 1858 à Penno, mort le 1.1. 1905àl’île aux Chèvres, fils de Gaspard Betti et de Marie Carti.
Bianchi Xavier antoine, né le 3. 4. 1835 à Coggia, mort le 4. 2. 1878 à l’île Nou, marié à Lucie Marcaggi, fils de dominique André Bianchi et de Marie Ignace Franchi, ANOM, condamné en 1875, matricule 8264.
Biaggini Ange Joseph , laboureur, célibataire, fils de Charles Jean Biaggini et de Céleste Orsini, né le 27. 11. 1857 à Corte, mort le 22. 9. 1882 à l’île Nou, acte 107 ; ANOM condamné en 1881, matricule 13449.
Biasini François, surveillant militaire, domicilié à Kouaoua, marié à Angèle Mattéï, dont Marie Madeleine, née le 28 février 1900 à Thio, acte 3, ANOM.  Un autre enfant mort à Bourail , Ange François , le 5 avril 1904.
Brini Victor Emmanuel Napoléon Garibaldo, né le 7 avril 1861 à Corte, domicilié à Pouembout, fils de Gaston Brini et de feue Madeleine Cadavasca,
Ier mariage à Ponerihouen  le 23 septembre 1891 avec Florentine Fanny Clemen , née le 11. 3. 1874 à Allenjoie dans le  Doubs, Fille de Nicolas Clemen , administrateur comptable, et de Marie Schmitter, divorce le 23 janvier 1896. ANOM, pas de Brini.
Remariage à   Népoui (Poya), acte 1, avec  Cornaille Pauline Ernestine Jeannine, née à Ouaco le 8 juillet 1883, fille mineure de feu Thomas Claude Cornaille (fils de Louis Ernest) et de Talon Anaïs Alexandrine , épouse de Sylvestre Galliot, demeurant tous les deux à Poya. Un  descendant dans les mines, Gaétan,  installé au Mont-Dore, marié à Simone  Bonnard dont le fils Alain  est marié avec la sœur  de Marc Antoine  Guiseppi .
Buresi Dominique, berger, domicilié à Forniolo, 27 ans , né à forniolo, Ajaccio, en 1865, mort le 3 septembre 1892, acte 85 à Thio, fils d’Antoine Buresi et de Marie Anne , ANOM
Butteri François Marie, surveillant militaire de 2e classe, né le 6 mars 1863 à Lumio, fils de Jean Padovan Butteri, menuisier  à lumio, décédé le 29.10.1883, et de feue  Marie Julie Manicacci, morte le 06 ;02. 1878 ; marié à Marie Françoise Florence Anna Rossi le 22. 121. 1894, d’où Saturnin Butteri, né le 25.1. 1894 à Ducos, marié avec véronique Margoux à Saint-Nazaire le 4.02. 1921.  Second mariage de François le 19 avril 1898 à l’île des Pins.  
Calendini  Joseph , né le 56. 3. 1839 à cervione, mort le 16.7. 1908 à La Foa, fils de Joseph Félix et de Anne Marie Mariani, ANOM, condamné en 1885, ma tricule 16329 :12475.
Calendini Joseph, né vers 1860, à Pietra di Verde, ANOM 1896
Campana François, 30 ans, surveillant militaire né en 1859 à Prony
Carcopino Tusoli Jean Dominique, chef du service du domaine, marié à Roux Marie Antoinette Désirée Sophie Honorine , 32 ans en 1886, né en 1854 à Sarrola Carcopino.
 2 enfants : le futur Francis Carco, François Marie Alexandre , né le 3. 7. 1886 à 4 heures du matin à Nouméa, acte 85, mort à Paris, 4e le 26.5. 1958.
Marié le  30. 12. 1919 avec Germaine Augustine Garrel à Paris 1 er.  Divorce le 6.11. 1933 transcrit à la mairie de Paris Ier. Remarié en 1936 à Paris 11efévrier  avec Marguerite Eliane Yolande Négrin
Autre enfant : Edouard Lucien  Carcopîno, né le 28.10.1888 à, Nouméa, acte 104, mort le 11 juin 1977 à Nice, marié le 14 avril 1921 à Benet Hélène à Nice.
Cartucci Ange Marie, né le 17. 0. 1927 à Arbellara, mort le 11 . 1876 à l’île Nou, fils de Jean Ange Cartucci et de Marie Sophronie Geronimi. Condamné en 1876, matricule 8913, ANOM.
Casabianca Jacques Philippe, surveillant militaire, né le 230 février 1860 à Lugo-di-Nazza, mort à Nouméa le7 juin 1906, marié le 24.11. 1891 à Olmeta- di –Tuda avec Jeanne Marie Henriette Mannoni, née vers 1872, dont
1 Vincent Marie Antoine, né à l’île des Pins le 16 -09- 1892-mort le 16 septembre 1894 à l’île des Pins ;
2 Vincent Marie Antoine, né le 26.12. 1895 à l’île des Pins, mort à Saint-Dié dans les Vosges le 22.10. 1914 ;
3 Antoine Marie François, né len 1897 à l’île des Pins ; 
4 Gabin (altération de Gavinius, Gavini en Corse) Louis, né en 1906.
Les de Casabianca.
Cette illustre famille de patriotes français  a donné Louis Casabianca et son tout jeune fils, commandant le vaisseau l’Orient à la Bataille d’Aboukir, en 1798, dont l’héroïsme fut célébré par les poètes Marie José Chénier et Lebrun dit Lebrun –Pindare dans une Ode à l’Orient, ainsi que par la poétesse anglais Félicia D.Hemans(1793-1835). Louis Luc ‘en corse Luce)Lucien Joseph Casabianca avait été élu en 1792 comme député de la Corse à la Convention Nationale :officier de marine, il était parent du général  Raphaël de Casabianca (1738-1825). C’est en l’honneur du sacrifice de ces patriotes que mes ancêtres vezzanais adoptèrent le prénom de François , que je porte encore aujourd’hui, comme mon grand- père paul-François ou comme Jacques –François, le baron de Rimini, chef de la Mafia en France , homme-lige de Piétri, le ministre du second empire,  directeur de la police secrète de Napoléon III. Mais pour la Calédonie e fondateur de cette illustre famille corse est le général de division Joseph Marie de Casabianca, né le 1er juin 1742 Venzolasca , marié avec Marie Anne Bernavon (circa 1767-1825) et mort assassiné au château de Liman  à Avignon le 4 novembre 1803.
C’est en 1761 que Joseph Marie Casabianca entre au service de la France comme sous-lieutenant au Régiment Royal- Italien.En 1768, il participe à la bataille de Borgo, où la France est vaincue, ainsi qu’au  passage du pont de Golo, où avec 100 hommes il parvient à) prendre le mont San Angelo.Il est promu capitaine de dragons , puis lieutenant-colonel dans la Légion corse , où il prend la particule nobiliaire française , « de ».En 1776, le 25 février, Louis XV  érige en vicomté une terre qui deviendra la commune de Casabianca, etle 6 novembre 1876, le nomme chevalier de Saint Louis. Il sera nommé chevalier deb la Légion d’honneur à titre posthume ?.de retour sur le continent il est nommé lieutenant –colonel au régiment Royal- Navarre devenu le 22e régiment de cavalerie et promu colonel le 27 mai1792.Le voilà promu général de brigade le 1er février 1793 à l’armée d’Italie ; le 10 mai 1793, à Belgodère, attaqué par 3000 Piémontais, il les culbute à la tête de 300 grenadiers et leur fait 200 prisonniers .Sur la route de Nice,le 11 mai 1793, avec deux dragons et un officier d’état-major, il est attaqué par des contrebandiers alpins et fait prisonnier après avoir eu son habit criblé de balles et son cheval tué sous lui ; Il est nommé général de division le 15 mai 1793. Il est chargé de l’inspection de la cavalerie à l’armée des Alpes, puis il commande la cavalerie de l’armée d’Italie le 27 février 1795. Il reste à l’armée d’Italie et chasse les Autrichiens deb la Valteline en marsb1799. Il est nommé gouverneur de Mantoue en 1801, mais il a des ennuis de santé et il est réformé et admis à lav retraite le 3 octobre 1803.
Son fils Pierre Jacques  Achille Napoléon, vicomte de Casabianca selon les termes de l’acte de mariage de son fils Joseph, est né à Paris le 2 avril 1802, a une relation avec Cécile Elisabeth (Elisabeth est vraisemblablement le nom de famille) , et décédé  le 19 mars 1877 à Paris, 17e. Il s’était
remarié 1832] le 8 avril 1873 à Paris 17e  avec Eugénie Victorine Aimée Lalleguette [née vers  1832 ].   
D’où est issu de Casabianca Joseph Achille ,fils du précédent et de Cécile Elisabeth,  né à Avignon le 15 mai 1828, mort à Bourail le 1er novembre 1896 ,marié à Rose Marie Victoire Félix Mazard, née vers 1843. Dont   sont issus 4 enfants :
1Achille de Casabianca, né vers 1863, 
2 Virginie Marie Rose , née le 28 septembre 1864 à Avignon, morte le 25 juin 1951 à Osthoffen dans le Bas-Rhin, mariée à Nouméa le 7 octobre 1885 avec Frédéric Claude Weber (1865-1910) ;
3 Hilarie Joséphine Catherine de Casabianca, née le 25 novembre 1866 à Paris, 17e, mariée  11 août 1883 à Nouméa avec François Joseph Martin, né le 5 janvier 1863 à Lyon, dont 4 enfants : 1 Rose Henriette Joséphine Martin , née en 1889 à Nouméa,
                  2 Frédérique Marie, née en 1892 à  Boulouparis , mariée le18.05.1909 avec Paul Bourgine, agent des PTT ;
                  3 Francisque Lucien Félix, né en 1900 au Koulnoué (Hienghène) ;
                   4 Hilaire Angèle, née en 1905 à Hienghène.
 4 Victor Antoine Félix de Casabianca, né le 21 juillet 1870 à Villeneuve-lès-Avignon, marié à Bourail le 10 octobre 1896, acte 11, avec Lucie Clélie Marie Maillot ( 1881-1964),dont sont nés 3 enfants :
1 Achille Francisque Eugène Napoléon de Casabianca, né à Hienghène le 29 novembre 1897, mort le 20 juillet 1918 à Vauduin , Aisne ;   
2 Louis Eugène Hilaire de Casabianca,  né à Hienghène le 7 juillet 1899, marié avec Marcelle Andrée Noellat, morte en 1985 ; d’où : 1) Achille de Casabianca, né le 2 décembre 1922 à Nouméa, marié avec Eliane Gaspard en 1929, mort le 19 octobre 1963 à Nouméa, dont Achille André Louis de Casabianca, né en 1947 et Nicole Marcelle Marguerite de Casabianca, née en 1950.
2) Guy de Casabianca, né en 1926, marié avec Christiane Hénin  en 1937 ;
3) Lucette Elise Marie Thérèse, née en 1930, mariée le 19 juin 1953 à Nouméa avec Jacques Armand Pierre Dupeux.
 3 Lucien Félix André de Casabianca , né à Hienghène le 15 avril 1902, marié avec Yvonne Renée Marie Lagarde (née le 16 septembre 1897 à Fléac en Charente, morte à Nouméa en 1982),
Casanova Jean, né le 5.11. 1905 à La Foa, ANOM, condamné en 1885, matricule 16424/9709
Casanova Jean, né le 26. 04. 1849 à Tolla, mort le 5.11. 1905 à La Foa, ANOM, condamné en 1885, matricule 16424/9709
Casanova di Sicca Jean Toussaint, né à Guagno vers 1837, mort à Bourail le 2 août 1894, pas sur ANOM.
Casanova di Sicca, ANOM, condamné en 1875, matricule 7839/8766/20701/9748.
Casanova Pierre Antoine, né à Argiusta-Moriccio le 4 .10. 1849,écrivain à) la direction de l’intérieur, fils de feu Ange Félix Casanova etde feue Madeleine Istria, marié le 6 août 1884  Nouméa avec Mancuso Henriette Claire Judith, née le 29. 8. 1865 à Turin, Italie, fille de Jérôme Mancuso et de Mariette Solichon demeurant à Canala.
Casanova Antoine, surveillant militaire de 2e classe, domicilié à Ouro, à l’île des Pins. Marié avec Blanche- Marie Buresi, 28 ans,en1898, née en 1870, d’où : 1)Isabelle Marie Casanovz, née le 30. 10. 1898 à l’île des Pins, mariée à marseille le 1er octobre 1927 avec jean Joseph Séraphin Norro
2) Pauline Adrienne Marie, née le 28.10.1896 à l’île des Pins ;
3)Brigitte Isabelle Marie, née le 25. 10. 1895à Thio, acte 5, mariée à Marseille le 14 août 1923à Charles Dominique Moretti, remariée à Château-Thierry le 4. 12. 1952 avec Jean François Geronimi.
Castellani Noël, Surveillant militaire de 2e classe, 41 ans en 1900, né vers 1859 ; marié à Anne Marie Coeroli, née le 3 septembre 1874, dont François Baptiste Castellani, né le 8 mars 1900, acte 5, à l’île Nou, marié à Marseille le 20 avril 1935 avec Morlatti Denise Berthe Alice, divorcé à Marseille le 10 juin 1948 ; décédé à Marseille le 9 août 1961.
Pauline Castellani, n ée à l’île Nou le 7.04.1893
Castellani Marie Antoinette, épouse Pietrini, née le 14.03. 1849 à Pietricaggio, fille de pierre Félix Castellani et de Devolte Marie, mort à Nouméa le 23. 5. 1878.
Castelli Etienne,né le 18 ma i 1859 à Corte, ANOM, condamné en 1882, matricule 13781/12773, correspondance, mort le 29 juillet 1927
Castelli Marco, ANOM, condamné en 1881, matricule 13022, mort le 3 novembre 1890.
Castelli Paul Félix, laboureur, célibataire,  né le 2.1. 1867 à Pietricagge, mort le 27.01. 1887 à l’île Nou, fils d’Ours Mathieu et de Dévote Alfonsi
Castelli Joseph, mort le 30.09.1875, ANOM condamné en 1868, matricule 2202870.ANOM, condamné en 1884, matricule 15444, correspondance.
Castelli Ambroise, ANOM , condamné en 1876, matricule 8568/4776.
Cavigloli Xavier, né vers1871 à Guagno, condamné en 1894, ANOM B
Caviglioli Antoine , né vers 1873 à Guagno, ANOM B, condamné en 1894
Caviglioli François, né à Guagno, matricule 10906. ANOM
Ceccaldi Marie Ange, journalier à Oja, ?, né le 6 novembre 1844 à Partinello, mort à Thio le 16 juillet 1892 , fils de feu Séraphin Ceccaldi et de Dorothée Giorgi, ANOM, condamnbé en 1880, matricule 12256/7103
Ceccaldi Vincent Louis dit Salicetti, Sicardi, Chacaldi, ANOM condamné en 1868, matricule 2625/4158
Cesari Jules François, surveillant- chef à Gomen en 1891, 40 an,né en 18751,marié à Dominique Giacomani, 38 ans en 1891. Fils Denis Salomon Césari, né le 18 janvier 189+1, acte 1, à Gomen.
Cesari Antoine, né le 2.9.1959) Bastelica, condamné en 1886, matricule 17099/7719/3038 ANOM B
Cesari Michel, né le  28. 0. 1849 à Monte, marié à Désirée Victoire  21 ans en 1899, 49 ans à La Foa en 1899, commerçant ANOM condamné en 1871, matricule 4852/3702, dont 2 filles : Thérèse Clémence Elisabeh Césari, née le 5 mai .988, acte 11, La Foa ;
Alice Clémence, née le 22.01.1897 à La Foa
Cesari Paul, né en décembre 1932 à Moca Croce, ANOM condamné en 1873, ANOM, matricule 6130/21907, correspondance
Cesari Jules Pierre, né le 5. 1832, à Moca Croce, mort le 22.10. 1885, ANOM, condamné en 1880, matricule 12257, correspondance.
Chiappe Jean Antoine Dominique Paul Michel, domestique, né le26.10. 1857 à Ajaccio, mort le 18 avril 1898, fils de Jules Michel et d’Anne Frigara, condamné en 1883, matricule 14726.
Chiappe, Alexandre Antoine Louis, communard, condamné en 1872, matricule 79.
Chiarelli, né le 19.10. 1830   à Casalta via ? Serragio, marié avec Martinetti le 4. 05.1864. Rien à ANOM.
Christiani François Antoine , né le 16. 08. 1843 à Belgodère , mort le 16 mai 1901, acte 26, îme des Pins, fils de Paul etr de Marie Camoni.
Christiani Antoine , né à Calvi, ANOM B en 1885
Ciattoni, surveillant militaire de 37 ans en 1901, né en 1864,  marié à Elisabeth Camiille Ottaviani, 20 ans à Erbajola, un enfant BarbeMarie , née le24 septembre 1901 à Nouméa, acte 116, mariée à Paris 15e le 22..1932 Philippe Antoine Orsini, décédée à Bastia le 24.05. 1985. ANOM, pas d’Ottoviani.
Ciavaldini Félix, né en 1843 à Canavaggia,mort le 31 janvier 1901 à Bourail, acte 3, fils de Joseph Antoine et de Marie Vinciguera. marié , un enfant. Pas à ANOM.
Colombani Charles Auguste , condamné en 1978 , ANOM, matricule 10305/4581/1656.
Colombani Charles François,  né vers 1864 à Canale di Verde, ANOM, condamné en 1891, matricule 19067/2221/10883, correspondance.
Colombani Toussaint, ligne télégraphique à Houaïlou
Colonna Dominique François ,surveillant militaire à Ducos, 36 ans en 1900,marié à Marie Dévote Grisoni, 31 ans en 1900
Colonna  François, né vers 1843 à Evisa. Condamné en 1868, ANOM B, matricule 2290.
Colonna Dominique François, surveillant militaire, 36 ans en 1900, né vers 1864.
Colonna d’Istria Jean Mathieu,  surveillant militaire de 3e classe,  Prony en 1878, témoin, a 36 ans ; à Saint-Vincent en 1885.
Colonna Martin, né le 19.0. 1900, acte158,à Nouméa, décédé le 10 mai 1954 à paris 14e.
Comiti Antoine François , né le 16.12.1843 à Serra di Scopamene, mort le 21.02. 1897 à Gilliès près de Bouloupari, fils de Martin Comiti et de Insini Marie Innocente. Rien à ANOM.
Cremona Sauveur. Infirmier major colonial, fils de San Marc Cremona, cultivateur , et de Isabelle Cremona, veuve, domiciliée à Erbajola, marié le 321 juin 1900, acte 27, à Nouméa à Marie Lucie Giusti, née le 21 octobre 1879 à Occhiatana ; fille mineure de Jacques Giusti et de Marie Dominique Ambrosini, domiciliés à Nouméa, pas à ANOM, témoins Louis Thémistocle Tomasini, pharmacien , 50 ans, en 1900,  et de Antoine Bartoli, sous-brigadier de  police de 37 ans.
Cremona Saint-Marc, né le 7 juin 1901, acte 98, à) Nouméa, marié le 6 avril 1934 à Erbajola à Dominique Scolastique Antoinette Christofani.
Donati Pierre, commissaire principal de l’administration pénitentiaire demeurant à la Vallée du Génie à Nouméa, mari é à Solari Marie Anne Emma, le 21 juin 1898, à Paris.
Donati Jean Pierre Emmanuel, né le 24 avril 1901 à Nouméa, acte 72.
Emmanuelli Paul Jean, né vers 1859 à Piazzole, mort le  28.08.1887 à l’île Nou,  fils de François Jean et de Xavière Casabona, ANOM, condamné en 1886, matricule 17253.
Fabiani Antoine François, dit le Juif , décédé le 2 mars 1896 ; ANOM, condamné en1883, matricule 14798.
Fabiani Jean André , surveillant militaire de 1ère classe à Prony , 42 ans , marié à Antoinette Leca, enfant Marie Jeanne Esther Fabiani , née à Nouméa,  le 3.09.1900, acte 126.
Ferraci, 44 ans , mort le 25.06.1878 sur la propriété Rousseau, laboureur (rébellion canaque) à Ouarail La Foa, acte 44,né à Porto Vecchio en 1834, fils de feu Joseph Feracci et de Marie Antoinette ,marié à Maria,  rien sur ANOM.
Ferrari François, cordonnier, célibataire, né le 10.08.1833 à Ajaccio, mort le 9.2. 1885 à l’île Nou , acte 11, fils de Séraphin et de Ange Marie Resch, ANOM, condamné en 1878, matricule 10474.
Ferrari Dominique, décédé le 25.12. 1898, ANOM condamné en 1868, matricule 2306/23/3644.
Ferrari Victor Arthur, décédé le 25.02.1904, ANOM, condamné en, 1890, matricule 18609/9598.
Filippi Simon Antoine,né vers 1848 à Talasani,  ANOM, condamné en 189+0, matricule 18749 , correspondance .
Filippi Dominique, dit Paccioni, dit Fianinni, né le 11.02. 1849 à Casevecchie , mort le 29.04.1892 à Thio, acte 57, fils de Jacques Toussaint Filippi et de Marie Zani, ANOM, condamné en 1880, matricule 12102/4744/7263, correspondance.
Filippi Enée Jean Baptiste, ANOM, condamné en 1866, matricule 1587/580/5665.
Filippi Jean André , ANOM, condamné en 1875, relégué, relevé de la relégation le 11.12.1914, matricule 8184/6142/18116 /11685.
Filippi Jean Baptiste, ANOM , condamné en 1882, , part sur le Calédonien vers Brest le14 juin 189+1, matricule 13504/7658.
Fiori François, surveillant militaire ,40 ans, île Nou en 1901 , marié à Marie Xavière Siméoni, 28 ans en 1901, dont un enfant Rose Marie Fiori, née le 27 février  1901 à Nouméa, acte 41, morte le 14. 10. 1963 à Marseille.
Franceschi,surveillant militaire de 2e classe à Thio, marié à Marie Thérèse Graziani, 30 ans , en 1891, née en 1860, dont un enfant Franceschi Marie Madeleine , née le 26 ;03. 1893 à Ducos.
Franceschi Charles François, ANOM, condamné en1866, matricule 684/2103.
Franceschi Jacques, ANOM, condamné en 1877, matricule 9900/11068, correspondance.
Franceschi Louis Napoléon, ANOM, condamné en 1878, matricule 10900/4137/1841.
Franceschi Paul, ANOM, condamné en 1884, matricule 15674/11059, correspondance ;
Franceschini Alphonse Mathieu,  sergent infanterie de marine, né le14. 12. 1874 à Marseille, fils de Jean Baptiste et de Marie Boix, marié le 11.12. 1900 à Houaïlou , acte 1, avec Cléopatra Scmidt, née le 15 avril 1881 à Monéo (Houaïlou), fille de feu Adolphus Schmidt et de feue Pamia.
Franchi, Ludovic, né » le 14.03. 187218 à Fociccia, mort le 6.2. 1872 à l’hôpital de l’île Nou, fils d’Antoine Franchi et de Marie Félicité Franchi
Franchi  Archange, commis de l’administration pénitentiaire, né le 10.01.1851 à Paritinello ?-Ajaccio, fils dev André et de Marie Leca, marié le 22. 02.1882 à Nouméa  avec Gabrielle Gardemaux, née à Nouméa le 21.01 . 1865, fille de Louis et de Marie Françoise Lenez, décédée le 10.08.1888 à nouméa.
Fraticelli Dom Félix, surveillant militaire, 36 ans en 1899, né en 1863, marié à Marie Françoise Dominicci, née en 1861, 28 ans en 1899,  d’où Romain Pierre François, né le 20.06. 1899 à l’île des Pins et Jean Baptiste , né le 2.2.  1894 à Bouloupari , acte 01.
Fumaroli François Antoine, né le 27.12. 1813 à Eccica  -Suarella, Ajaccio,marié à marie Françoise Politi, mort le 11.03. 1873 à l’île Nou, acte 22. Fils de feu François Marie et de Jeanne Félicité.ANOM, condamné en 1871, matricule 3324.
Fumaroli Mauro, ANOM, condamné en 1871, matricule 4687/78790.

Gaffori surveillant militaire de 1ère classe, né en 1858marié à Philippine Cipriani,34 ans,  née en 1864, d’où Marie Diane, née le19.10. 1892 à Ducos et morte le 17.01. 1898 à l île des Pins ; Marie Diane, née le 05.102. 1898 à Ouro, île des Pins.
Gambotti Maurice dit Maxime, surveillant, né le 2 0.01 44 à Prunelli di Fumorbo, marié à Paulette Liberata, d’où : Vincent Antoine Félix Paul, né le 10.2.1874 à ’île Nou ;
Octave Charles, né le  1erjanvier 1882 à l’ ’île Nou ; Luce Geneviève, née le 18.01.1883 à Bourail ;
Etienne, mort le 18.08.1892 à Nouméa;
Eugénie Jeanne Rose Françoise, née le 04.04.1875 à Nouméa et morte le 11.04.1877 à Nouméa.
Geronimi Paul François, laboureur,né le 16.09.1835 ç Arbellara, mort le 26.10.1887, acte 153 , à l’île Nou,  fils de Paul Geronimi et de Marie Victoire  Cartucci, ANOM, condamné en 1876, matricule 8919.
Geronimi Sébastien, mort le 3011.1883 à Bouloupari, ANOM, condamné en 1879, matricule 115587.
Giacobbi Joseph Marie, surveillant militaire de 2e classe (à la transportation) , né le 25.10.1835 à Corte,fils de Etienne Giacobbi et de Marie Pierra, mort le 22.11.1876 à l’hôpital militaire de Nouméa.
Giannelli Antoine Pascal, surveillant militaire de 1ère classe, 45 ans en 1901 à Nouméa,fils de feu Jacques Giannelli et de feue Marie Barbe Maestrati, marié à Thio le 25 juin 1892(il est alors surveillant de 2e classe domicilié à Thio) acte 1avec Marie Dominique Vinciguera , née le 1401.18766 à Perelli, fille dev feu Vinciguera Boniface et de Françoise Poli, d’où
Giannelli Pascal Jacques Paul,né à Nouméa le 10 juillet 1901, acte 126,marié à Marseille le 25.04.1932 avec Marie Thérèse Cardi.   ANOM, pas de Giannelli.
Giannetti Charles Marie, employé d’administration au camp Sébert à Prony, puis surveillant militaire , témoin en 1903et  1907, à 41 ans, en 1907 né en 1866 ; et en 1902, à 37 ans, marié avec Marie Jeanne Romani, 26 ans , née en 1880, d’où Pierre François Antoine , né le 20.03.1906 à Prony, marié à Bastia  le 16.04.1939, mort à Marseille le 13.11.1963.
Giansili Dom Pierre , mort le 15 juin 1890à l’île des Pins, ANOM, condamné en 1884, matricule 15748.
Giocanti, Antoine Michel, surveillant militaire, 46 ans en 1906, né en 1854, marié à Françoise Ceccaldi, 33 ans, d’où Marie Antoinette Dominique Giocanti, née le 19.01.1900 à l’île des Pins, acte 7, morte le 14.12. 1906.
Giovacchini Charles Dominique, né le 10.03. 1829 à Canale, filds de feu Simon et de feue Rose Catherine Canale,marié à Françoise Casanova,ANOM,  condamné en 1867, matricule 1171,  mort guillotiné le 2.12.1873 à l’île Nou.
Giovannetti Jean Baptiste, surveillant militaire à Prony  au camp Sébert, témoin en 1904, 42 ans, né vers 1862, témoin encore en 1906,puis en 1903.
Giovannangeli Martin, cultivateur, né le 10 mai 1866 à Sainte-Lucie du Tallano, domicilié à Granace, fils de Paul et de Blanche, 1 enfant , mort le 26 .02.1891, acte 4,ANOM, condamné en 1889,matricule 10889/18437.
Giozzi Lazare Toussaint , marin, né à Ajaccio le 1er mai 1859, fils de Jean , négociant ,  et de Séraphine Bastelica, mort le 25 juillet 1900 à Nouméa, acte 143, à 41 ans.marié à Nouméa le 15 novembre 1894 avec Marie Louise Déméné(1875-1897), fille de Julien Déméné(1840-1894) et de Maria Rose Kabar (12853-1890).I fils : Toussaint François Alexandre Giozzi, 1896-1969,
Graziani Ange Marie , surveillant militaire  de 3e classe,à Prony au camp des eaux thermales sous-marines,né en 1861, marié avec Marie Cécile Sammarcelli :
1 Charles François, né à Prony le 28.10.1900,  marié à Dakar le 13.11.1940 avec Savine Scaglia, mort à Etampes le 27.12.1982 ;
2 Marie Rose, née le 7 mars 1999 à Prony, baie du sud ;
3 Fabien Louis, né le 10 mùai 1902à Prony.
Graziani Sixte, né vers 1862 à Campitello près de Bastia, ANOM, condamné en 1883, matricule 15172/9862/3780.,
Graziani Simon Jean, , mort le 21 avril 1894, QANOM, condamné zen1871,matricule 4405/6620.
Grimaldi Antoine Louis, né vers 1870 à Lavatoggio ; ANOM, condamné en 18+90,matricule 19070/19737.
Grimaldi Dominique, né vers 1850, àMonte Maggiore , calvi, mort le 1eroctobre 1926 ; ANOM, condamné en 1889,matricule 18348/11402.
Grimaldi Jean Joseph, né vers 1875à Marignana, prèsq d’ »ajaccio,  rien à ANOM, à
Grimigni Anton ,né le 22 mars 1835 à Cuttoli,mort le 03.05.1920 à Pouembout, fils de Natale  et de Angela Maria Micaletti, résidant tous les deux à Cuttoli ;ANOM, condamné en 1880, matricule 12259 /12290.
Grousset Pascal, né à Corte le 7 avril 1844, médecin et homme politique de la Commune. A joué un rôle important dans l’affaire Pierre Bonaparte. Déporté& en Calédonie, s’évade avec Rochefort ben 1874 ; amnistié en 1880, élu député socialiste de Paris en 1893 et réélu en 1893. Pseudonyme de André Laurie (avec Jules verne, il signe le roman L’épave du Cynhia) et de Philippe Daryl. Un des fondateurs de la Marseillaise.
Guarguale Paul Antoine
Guerrini Pierre Paul, surveillant, né en 1862, témoin en 1893, 31 ans.
Guerrini Jean Baptiste surveillant militaire  de 3e classe, célibataire, né e 14 09.1848 à occhiatana, fils de feu Jean Baptiste et de Marie Dominique Mariotti, domiciliés à Occhiatana, mort le 24.08.1879 à l’île Nou
Giudicelli Jean Baptiste,commis de lm’administration pénitentiaire, fils de Sébastien Giudicelli et de Marie Carli , tous deux domiciliés à Zonza, né le 10.09.1849 à Zonza, marié le 19.03. 1881 à Nouméa avec Eulalie Philomène Meurice Lèques, née le 19.12. 1844 à Ajaccio, veuve de Eugène Mignot, décédé le 3. 03.1874 à Nouméa, fille de Guillaume Lèques et de Lisette Elvira Livietta, morte en 1889 à Nouméa (nom francisé en Elivière Levicte) Piazza.  Cette dernière viendra à nouméa avec 5 enfants : françois, Louis (n é en 1890), , Eugénie(née en 1854), Joséphine (née en 1840), épouse Rivière, et Eulalie. , épouse Mignot.
Guidicelli Joseph, marié à Julie Garnossi. Naissance enfant sans vie à Bourail le 4.06. 1901.
Lanfranchi Antoine, né en 1863 à Viggianelli, B 1896.
Lanfranchi Jacques Pierre, mort le 23 mai 1891 ; ANOM, condamné en 1878, matricule 1037.
Lanfranchi Jean Noël, ANOM, condamné en 1884, matricule 15481/13406.
Lanfranchi Pierre Paul , mort le 9 mai 1894, ANOM, condamné  en 1889, matricule 18546.
Leca Alphonse, fils de Ange toussaint et de Marie françoise Poli, né le 11.04.1858 à Guagno, mort à Thio  le 11 novembre 1904, ANOM, condamné en 1877, matricule 9503/62110/4660, correspondance.
Leca Antoine François, surveillant militaire de 3e classe, à l’île Nou , 42 ans en 1897, né vers 1855, 42 ans en 1897, marié le 7.10. 1880 à Soccia avec Padovani ? Lucchia (Lucie ?)Antoinette 2 enfants :
1 Antoine François, né le 30 mai  1897à Nouméa, mort le 25.12.1901 à Nouméa, acte 298 ;
2 Angèle Marie, née le 2 février 1900 à l’île des Pins, acte 1 ;mariée avec Antoine François Maïnetti , morte à Marseille le 9 mars 1972.
Leca Dominique. Mort le 2 juillet 1892 ; ANOM, condamné en 1875, matricule 8257/7939, correspondance.
Leca François Marie, né vers 1848 à Guagno, B 1894.
Leca Guillaume, né vers 1851 à Ota,berger,  célibataire, fils de Laurent Leca et de Rose, mort le 28.01.1881 à l’île Nou, ANOM, condamné en1870, matricule de 3e classe (1ère classe en 1900), 45 ans en 1885, 4030, correspondance.
Leca Jules François, dit Frappa, condamné en 1893, matricule 20230. Amnistié par la loi du 13 juillet 1906.
Leca François Marie, né vers 1848 à Guagno, B 1894.
Leca Louis Antoine, surveillant militaire de 3e classe (1ère classe en 1900), 45 ans le 20 .12.1856 à Guagno, mort le 12. 1921 à Nouméa, marié avec Françoise Matteï, née en janvier 1857, dont Antoine Matteï  hors mariage et qui sera condamné plus tard, né à Erba le 20.1 . 65 ; plus 8 enfants :
Félicité Julie née le 15.02.1883 à Rochefort, morte en 1885 à l’île Nou ; Ange Joseph, 1885-1952, marié avec Augustine Léocadie Papin(1889-1984), Antoine Pierre, 1887-1966, marié avec Cécile Marie Rival  (1894-19+66) ; François Mathieu Marie , 1890-1916 ; ; Angèle Félicité , née en 1895 ; François Marie, 1896-1983, né en Guyane ; Jean Antoine  , né le 8 mars 1900, acte 4 , à l’île Nou.  Arrive en Calédonie en juin 1883, retraité en juin 1903.
Leca Mathieu, né le 1.11.1866 à Otta, marié avec Hyacinthe Leca à Martigues, Bouches-du-Rhône, le 15 novembre 1894, mort à Ota le 18 février 1927 à Ota, gendarme, fils de Antoine dit Antonetto Leca, fils lui-même de Jean -Baptiste et de Julie Padovani,  et de Marie Castellani, née vers 1832, Médaille militaire. Quatre enfants, dont l’un donne mon allié Oleg Leca :  Antoine ( 1896-1906)  ; Jean-Baptiste (1899-1959), né à Nouméa, marié à Marie Massé ;Ma      rie Leca (1905-1964) ; Antoine (1907-1975)
Leca Paul, surveillant militaire  de 1ère classe, illustré par sa conduite à Bouloupari en 1878 dans l’insurrection d’Ataï, né en 1827 (46 ans en 1875). Il était né à Ota. Il était le fils de Leca Luc Antoine et de Leca Marie Angèle, 70 ans. Sa femme, Adèle Augustine Dupré, née en 1838,  avec laquelle il s’était marié à Juvaincourt dans l’Aube le 7 mars 1875 est massacrée le 26 juin 1878, acte 24 , Boulouparis,  ainsi que ses deux enfants : Pauline Héloïse,acte 63,  née le 1er juin 1876 à bord du Rhin,et Paul Anatole Gaston , né le 14 juillet 1877 à l’île Nou, acte 5,
Leca Paul Félix, ANOM ? Condamné en 1872, matricule 5005/1712/924.
Leca Pierre, né le 16.09. 1837 à Balogna, militaire, 27 ans, mort à Nouméa le 24.10.1864, fils de Charles Antoine et de Félicité Colonna,
Leca Pierre dit Carminello, mort le 24 octobre 1894 ; ANOM, condamné en 1876, matricule 8507/9121, correspondance ;
Leccia Denis Fortuné, surveillant militaire de 3e classe, 31 ans en 1899, né en 1868., marié à Angèle Marie Istria, née le 04.10..1865 à Moca Croce, morte le 28 juillet 1901, acte 39, à Kuto, île des Pins, fille de Joseph Marie Istria et de Marie Dominique Bacciochi dont :
1)    Xavier Nicolin, né le 11 janvier 1899 à Nepoui , mort le 3 décembre 1968à Nice.
2)    Ange-Marie, née le 28 juillet 1901 à Kouto, île des Pins .
 Leccia Laurent , berger , fils de Jean Sylvestre et de Marie Laudenzia Ristorelli , né le 20.02.1839 à Oletta, mort le 3.11. 1881 à l’île Nou, acte 1321,marié avec Françoise Germolani,  ANOM, condamné en 1881,matricule 12962 ;  
Limperani Lucien, né en 1842 à Carchetto-Brustico, mort le 18 octobre 1924, ANOM, condamné  en 870, matricule 3949/11017, coorespondance privée et particulière.
Limperani Rose , née le 5.03.1867 à Carchetto – Brustico, B 1873.
Luciani Marcel, transporté , cité par R. Dousset- Leenhardt, p.110, comme massacré et mangé par les canaques le 26 juin 1878 à Bouloupari au camp des Transportés.
Luciani Simon, surveillant militaire, 35 ans en 1889 , né en 1856, marié à Barbe Marie Albertini, 31 ans , dont :
1) Rose- Marie, née le 27.7.1883 à Nouville ;
2) Barbe Marie Catherine, née ler 11.12 ;1886 à Nouville.
Maestracci Auguste Antoine, né le 12 .03.1844 à Bastia , fils de feu Antoine  et de feue Louise Hortense Brossette,30 ans en 1874 marié à Nouméa,avec Sarah Anne Graystock, née le 16.11.1856 à terrible Vallley, district d’Armdale Colonies NSW, New England, fille de George Graystock et de Anne Marie Mac Bride. Une fille  Ani Antoinette Hortense le 15 mai 1874.
Maestracci Dom Ignace , né en 1843à Corscia , ANOM condamné en 1867, matriculer 2026/1228/403.

Maïnetti Dominique, surveillant militaire, 38 ans, né en 1847, marié à Julie Torre, dont :
1) Marie Antoinette, née le 9.132 1885 à Teremba, Moindou, mariée le 17.10. 1911 à Vico avec Venturini Joseph.
2) Angèle Marie, née le 069. 11. 1878 à spoccia, morte le 14.01. 1882 à l’île Niou-Nouville ;  
3)Toussaint, né le 23.03.1882 à Nouville.
Maïnetti Marie Lucette, née en 1847, mariée à Jean Mathieu Matteï.
Malfatti Jacques Ferdinand,fils de Jean et de feue Catherine Caloine, marié , né le 5.02.1845 à Feliceto , Calvi, mort le 7 avril 1901 à Bourail, acte 10. ANOM, condamné en 1867, matricule 1685
Mannoni Jean Eugène , né  le 31.08.1858 à Cervione, Vopir Arrigji Ma       rc Fidel et Anne Françoise Massoni son épouse. ANOM, condamné en 1879, matricule 12365/8477/2610.
Marboschi Antoine,Martin  surveillant militaire, 3
9 ans en 1886 ;
Marchetti Achille , né le 01.11.1816 à Taglio –Isolaccio, mort le 15.10.1880 à l’île Nou, acte 146,fils de feu Ange Michel Marchetti et de feue Marie Séraphine  Poli, marié avec Dominique Marie,laboureur,  ANOM, condamné en 1868.
Marchetti Jean, né à Lumio, ANOM, condamné en 1881, matricule 12963.
Marchetti Antoine François,mort le 4 juilletb1900 à bourail, ANOM, condamné en 1885, matricule 16488,
Marchetti  Michel, mort le 10 juin 1901, ANOM, condamné en 1879, matricule 11454/9313.
Marchi Ange , mort le 14 ;12.1897 à l’île Nou ; ANOM,condamné en 1867, matricule 2309.
Marchioni Pierre Toussaint dit Piccia Foco, né le 19 .01. 1820 à Pancheraccia, mort le 01.12.1877 à l’île Nou, acte 189, fils de jean milliers Marchioni et de Catherine Tristani, marié à Françoise X (illisible), ANOM, condamné en1876.
Mariani François, né à Speloncato , Calvi, le 17.01.1842, mort le 20 .04 .1874 à l’île Nou, fils de feu François et de feue Pauline.ANOM, condamné en 1873, matricule 5916.
Marinacce Virgilius, né le 17 ;04 ; 1869 à San Gavino, mort le17.08..189+0 à La Foa, fils de Virgilius et de Marie Dominique Anziani, dont 1 fille Angèle Marinacce, née le 18.04.1867 à San Gavino, morte le 27.04. 1882 à Moindou, mariée à Félix Pierre Alfred Lebret, né le 23. 12 .1852 à Beauvais (Oise), et de Zénaïde Pasquier .ANOM, condamné en 1876, matricule 6354/11375/ 5137. Plusieuirs fois condamné à mort à La Foa, mais gracié (Delfaut).Correspondance . Libéré d’astreinte à résidence en 1907.
Marini Amédée, mort le 9janvier 19805, ABNOM , condamné en 1873, matricule 7306/4609/16810
Mariotti Paul Louis, né le 7.04.1858 à Campile ; Anom, condamné en 18785, matricule 10378/4238/
2041 ;
Marschechi Bonaventure , né vers 1851, à Moca Croce, ANOM, condamné vers 1896.
Machetti Eugène, ANOM, condamné en 1886, matricule 17698/8255/3227.
Machetti Jean, communard de Saint- Etienne, ZANoM, condamné en1871, matricule 526.
Maschetti Antoine, voir Machetti, né le 14.11. 1868 à Penta di Casinca (Bastia), cultivateur, fils devfeu pierre Maschetti et de feue Marie Antoinette Carbuccia, marié le 5 mars 1903 à Ouégoa avec Marie Hermance Saunier, 16 ans, née le 21.10.1896, fille de Jules Saunier et de julienne Aglaé Charpentier
Marsili Antoine Jérôme, gardien des bâtiments militaires, 48 ans en 1901, marié avec Marie Matteï à Bastia, d’où :
Lucien Hyacinthe Dominique, né le  8.12. 1901 à Nouméa, acte 196 ;  celui-ci s’ est marié  avec Marie Jeanne Astolfi à Marseille le 18 novembre 1924 ;en secondes noces, avec Marie Antoinette Baptistine Pin, à Marseille le 15 octobre 1932, décédé à Marseille le 25/11/1985.
Marsili Jean Claude,  né vers 1842 à Orezza, ANOM, 1884.
Masséri Jean, dit Léonard Rocco
Mort le 1.01.1885 à ducos, ANOm, condamné en 1870,matricule 3867/2681/.
Massiani Noël, surveillant militaire de 3e classe,  témoin à Prony en 1893, âgé de 27 ans, né vers 1866
Massiani Maxime Charles ,né le 23 janvier 1859 à Farinole, arrondt. de Bastia, fils de Martin et de Marie Massiani, célibataire, mort le 13 août 1899, à Ouégoa, acte 9 ; ANOM,condamné en 1879, matricule 11821/9462, correspondance.
Massiani Mathieu, né le 22 ;09.1829 à Calvi, mort leb16.10.1887 à l’île Nou, fils de Joseph Marie et de Angèle Marie Carbona, ANOM, condamné en 1881, matricule 12964.
Massini André ,surveillant militaire,  , 31 ans en 1884, né vers 1853 à Calenzana,marié avec Marie Antoinette Tarquini, 35 ans en , née vers  1849,dont  Flore Marie rose Anaïs Massini, née le 9+.08.1884 à Ducos, mariée à calenzana le 3 mai 1902  avec Charles Antoine Rufili, né à Calenzana vers 1853.
Massini Noël, surveillant militaire de 23e classe, témoin à Prony en 1893 , 27 an,s, né vers 1866.
Mattéï Antoine, né le 20.01 .1865 à Erba , Bastia,voir Louis Antoine Leca , son père, et  Françoise  Matteï,   ANOM, condamné en 1886, matricule 7028/7768/3066.
Matteï François, surveillant militaire,38 ans en 1901 à Nouméa, marié avec Marie Antoinette  Ottavi,27 ans et demie, dont Rose Matteï, née le 4 mai 1901, acte 76 à Nouméa.
Matteï Gustave , né le 05.05.1847 à Mascaraccia ?. ANOM, condamné en 1886, matricule 10896/649.809.
Matteï Timothée né à Giocatojo le 16 septembre 1875, ANOM, 1893.
Matteî Séraphin, capitaine d’infanterie de marine,,né le 4 mai 1863 à Piana, fils de Jean Antoine François Matteï, propriétaire, et de feue Anne Alessandri,  marié le 27 octobre 1900, acte 43, à Nouméa, avec Joséphine Emma Advisse Desruisseaux,fille majeure de Emile Advisse Desruisseaux, chef de bureau des directions de l’intérieur retraité et de Palmyre Alizart, tous deux domiciliés à Nouméa,dont :
Emile Marie François , né le2 août 1901, acte 132, à Nouméa, adopté parla nation en 1923, marié le 24 novembre 1926 à N ?antes avec Suzanne Marie Georgette Dagoa de Buysnick, divorcé à Paris en 1933 ; remarié le14 mai 1935 avec Simone boucher à paris, 185e arrdt.
Remarié avec Andrée Marcelle Lepreux lev14 ;12 ;1951 à Livry-Gargan ; décédé à Enghien-les-Bains le 9 juin 1981.
Matteï Joseph Napoléon, surveillant militaire , 38 ans en 1898, né vers 1860, marié avec Pauline Jantien, 36 ans , née en 1862, dont Emiie Rose Marie, née le 10 mars 1838, acte 3, à Thio,  mariée à Toulon le 10 avril 1926 avec Emile François Le Mares ; remariée à  Draguignan le 17.12.1953 avec Marcel Auguste Renaud.  
Matteï Jean Mathieu, surveillant militaire- chef , né vers 1848, 40 ans en 1888, marié avec Marie Lucette Maïnetti, 21 ans, en 1888, dont :1) Simon Jules Antoine, né à Ducos, marié à Tunis lev 28.07.1923 avec Livia Marie Poli ; décédé à Nice lev 25.07.1980.
2)Marie Françoise, née le 11 ;05.1888 à Ducos ;
3) Angèle marguerite Jeanne, morte le 17.04.1886 à Ducos .
3) Ange Marie, mort le 22 ;04.1889 à Ducos.
Meglia Etienne Vincent, altéré en Moglia ? , né le 05.10.1850 à Bonifacio, fils de Pierre Meglia  et de Véronique Suzzarelli, marié le 5 janvier 1882 à Louise Anne Tonazzi , née le 26.12. 1861 à Canala, fille de Jean Tonazzi et de Saé, femme indigène ; installé à Sarraméa.
Micheli Marie Lilline, née le10 octobre 1862 à Cervione, fille de feu Micheli Joseph Louis, cordonnier,  mort le 16.02.1899, et de Jeanne Faggianelli, domiciliés à Cervione tous les deux, mariée le 21 juillet 1900 à l’île Nou, acte 2 , avec Emile François Edouard Balasnam, surveillant militaire de 2e classe, né le 12 août 1861 à Saint- Julien , canton de Châteauneuf d’Ille-et-Vilaine, canton de Saint-Malo, , fils de feu François Balasnam, ancien capitaine de la marine, et de feue Marie goupil,  domicilié à Nouméa. Elle a pour beau-père Felix Virgitti, surveillant militaire, 42 ans, domicilié à Ducos.
Mondoloni Bonaventure, né vers 1851 à Moca Croce. ANOM, 1896
Monti  Lucien, né le 15.08.1833 à Palneca Monti ?, mort le 06.06.1874 à l’île Nou, fils dev feu laurent et de feue Marie Dominique Colonna, ANOM, condamné en1872, matricule 5042, ciorrespondance.
Monti Faust François, ANOM, condamné en 1872, matricule 5447/1873/973.
De Monti Angelo, ANOM, condamné en 1888, matricule 17975/8851/31191
Monti Paul Félix, mort le 17 avril 1896 à l’île Nou, ANOM, condamné en 1873, maytricule 5918/6362.
Morazzani François Jean, surveillant militaire, 44 ans en 1901 à Nouméa, domicilié à Montravel, marié à Luggo di Nazza (corrigé en Poggio di Nazza par moi) le 25.02.1875 avec Rose Marie Casabianca, 27 ans,d’où Jeanne Marie Françoise Morazzani, née le 26 juin 19+01 à Nouméa, acte 107.
Morazzani Simon , ANOM, condamné en 1868, matricule 2154/1911/647.
Muraccioli Jérôme, cordonnier, célibataire, fils de Catherine Muraccioli, né le 13.12.1853 à Ajaccio, morte le 29.04.1887 à l’hôpital milita ire de Nouméa. Pas ANOM. Dont enfant réunionnais, semble-t-il.
Nardi Antoine François, né le 30 .08. 1853 à Poggio Mezzana, ANOM, condamné en 1885, matricule 16562/12688/6021, correspondance privée et particulière.
Natali Jules Marie , né à Corte le 6.02.1837 et mort le 18.8.1903 à l’île Nou, ANOM , condamné en 1881, matricule 132138/8889.
Nicoli Dominique Antoine, surveillant militaire de 2e classe, 32 ans en 1896, marié à Jeanne Antoni , 24 ans en 1896 . d’où Dominique Antoine , né le 29 avril 1896, acte 5, à Thio, marié à Rezza le 25 août 1920 avec Marie Marchangeli, mort à Baussanet , Basses Alpes, le 28.04.1952.
Nicoli Vincent Luc, fils du,précédent,né le 13.12.18998 à Ajaccio, mort le 14.12.1904 à La Foa, fils de Dominique Nicoli et de Jeanne Antoni , officier d’état-civil à Belepen 1907 ;
Novella Jean Baptiste, né le 21.10.1866 à Pino,mort le 9 septembre 01911 à Nouméa fils de André Novella et de Marie Battesti, domiciliés à Pino, mort le 24.07.1886 à Nouméa , marié en premières noces avec  Nathalie Gaboriau, enfant Baptiste Auguste Charles , né le 2.03.1888 à Nouméa Second mariage avec Marguerite Noémie Pouchon , née le 24 juillet 1887 à La Foa. De jean Baptiste, vient le volontaire et
Hôtelier Novella,marié en métropole,  d’où une professeur agrégé d anglais.
Olivi Titus Darius Sesostris Artaxerxès dit Jean Baptiste, mort leb31.03. 1882 à l’île des Pins, ANOM, condamné en 1871, matricule 7393.Dont Olivi Paul Louis, né le 11.02 .1888 à Nouville , Olivi Jacques Toussaint, mort le 12. 12. 1889 à l’île des Pins.et Olivi Marie Jeanne Catherine, morte le 21.02.1894 à Bourail.
Orazzi Jean Etienne, le 3.01.1877 à Guagno, mort en 1897 à l’île Nou, fils de François et de Angéline Cavilidi.
Orazzi Jean Noël,  né à Guagno en 1873, condamné enb 1894
Orezzoli  Antoine Hyacinthe,  14.août 1844 à Bastia, mort Farino, le 7.9. 1892, fils de Antoine Orezzoli, né à Gênes  de Marie  Anne Cambiaggi. ,marié à Elisabeth Poggi, née le 20 .12. 1844 à Bastia. ANOM, , con,damné en 1878, matricule 10636.
Orsini Joseph Marie, tailleur d’habits,né à Volpajola, mort le 20.121.1879 à l’île Nou, acte 1336, fils de Jules et de Marie Benetti, marié à Madeleine Colonna, ANOM, condamné en1863, matricule 173 ,  correspondance.
Orsini Jean André, mort le 9 août 1923, ANOM condamné en 1884, matricule 15676/9340. Correspondance.
Padovani Ange Mathieu, né le 154 octobre 1859 à Cozzano, mort le 20 mai 1895 à Thio au Grand Plateau , acte 10, fils de Charles François et de Isabelle Bonifagi, ANOM , condamné en 1881, matricule 13436/6139/2837 ;
Padovani Dominique, mort le 13 juillet 1903, ANOM, condamné en 1884, matricule 16007.
Pajanacci Michel Antoine dit Ciccio, né en 1832 à Olmeto, mort le 19.03. 1878 à l’île Nou, fils de Dominique Antoine  et de Babisoni Angèle Marie, marié avec Marie Pianello, ANOM, condamné en 1861, matricule 42.
Palinacci Joseph Antoine, surveillant militaire de 1ère classe, 41 ans en 1900, marié avec Thérèse Marini, née le 15 janvier 1877, 23 ans en 1900, d’où :
1)   Jeanne Marie Françoise , née le 24.11. 1900, acte 15, à l’île Nou, mariée avec Théophile George Auguste Remiet  à Argusta Moriccio, le 06.08.1960 ;
  Emile Antoine, né le 8 janvier 1899 à Ouégoa, acte 1, marié avec Claire Joséphine Simoncelli à Moca Coce le 17.06.1937.
Pantaloni Pasquini, né vers 1854 à Bastelica. ANOM, condamné en 1884, matricule 105596/116+44/5698.
Pantaloni François dit Ciccio,  né vers 1862 à Bastelica, mort le 8 février 1900 à l’île Nou, fils de Dominique et de Annette Lucrezi, muletier, ANOM, condamné en 1884, matricule 15896/11644/5628.
Pasquini  Michel Antoine dit Ciccio, né en 1832 à Olmeto,
Paoli Ange Mathieu, agent de police, 32 ans en 1900 en 1900 à Nouméa,marié avec  Marie Camille Grimaldi , 34 ans,  le 31 mars 1900 à Palasca,morte le 5 avril 1891, d’où i enfant Charles Félix , né à Nouméa le 1er mars 1900,acte 27.
Paoli Jacques André, né le 05.09. 1835 à Pastricciola,
Mort le 25.11. 1878 à l’île Nou, ANOM, condamné en 1875, matricule 7960.
Paoli Ange Mathieu, agent de police, 32 ans en 1900 en 1900 à Nouméa,marié avec  Marie Camille Grimaldi , 34 ans,  le 31 mars 1900 à Palasca,morte le 5 avril 1891, d’où i enfant Charles Félix , né à Nouméa le 1er mars 1900,acte 27.
Paoli Dominique François, surveillant militaire de ière classe, né le 04.02. 1847 à Salice, fils de Toussaint Paoli et de Marie Nicoli,  domicilié à Saint –Vincent (nouvelle6-Calédonie), marié le 24.10.1885 à Nouméa avec Julia  Lepeu, métisse née le 26.06.1868 à Ouagap, fille du transporté  Baptiste Lepeu domicilié à Nouméa et d’une femme indigène de Poindimié Amou, domicile inconnu, dont i fille Paoli Adrienne Marie Elisabeth, née le 22.10.1892 à Ducos, mariée le 5.07.1918 à Paris 19e à Henri Zéphyr Julienne. 
Pascali  Dominique , né le 27.09.1861 à Tomino, fils naturel, mort le 6.11.1889 à Nouméa,matelot du Cyclope.
Pasquini  Michel Antoine dit Ciccio, né en 1832 à Olmeto,
Philippini Jean Antoine
Pellerini Paul Camille, né le 23.07.1863 à Ajaccio, mort le 11.12.1900 ; ANOM , condamné en1884, matricule 151184.
Peraldi Jacques, né le 15 avril 1865, à Corrano,
Mort le2 novembre 1922 à Pouembout, fils de César  Peraldi et de Catherine Santoni, ANOM, condamné en 1885, matricule 16685, correspondance.
Peraldi Mathieu, né le 4.03.1857 à Corrano, mort le 1.09. 1898 à Nouméa, fils de  Jean Paul et de Piazza Horatie,  laboureur, célibataire,
. ANOM, condamné en 1881, matricule  12400.
Peraldi Roch dit Miolo, mort le 28 février 1896, ANOM, condamné en 1885, matricule 16620, correspondance ;
Peraldi Bernardin, soldat de 1 ère classe au 12 e régiment d’infanterie de marine, en garnison à Nouméa, né lé 9 juin 1875 à Corrano, fils majeur de Jean Peraldi, débitant,48 ans, et de Marie Rose Piazza, 45 ans, domiciliés à Corrano, marié à Ponérihouen le 24 janvier 1900, acte i, avec Pauline Pezon, commerçante, née le 27 août 1877 à Mou
(commune de Houaïlou), 22 ans, fille de feu Yves Marie  et de Lingey , femme indigène des Loyauté  domiciliée à Ponérihouen, morte le 12 novembre 1900 à Ponérihouen, 57 ans, née à Lifou en 1843, dont Simon Pierre Eugène Peraldi , né le 28 mars 1900 , acte 3, à Ponérihouen, mort à Nouméa le 19.04.1966. Pezon, commerçant à Ponérihouen,
Peretti Marc Aurèle  Ignace, né le 01. 02.1862 à figari, ANOM, condamné en 1889, matricule 18681 /11835/4758, correspondance
Peretti Simon,  né vers 1853 à Altagène,fils de Simon et de Marie Catherine,  veuf, entrepreneur de charbon, 48 ans, mort le 3 avril 1900 à l’île Nou, acte 38,
Peretti Jean Baptiste, né le 02.02 . 1833 à Azilone- Ampaza, fils de Antoine et de Marie Jéromine Istria, mort à Bourail le 15 mai 1901, a cte 15 ; ANOM, condamné en 1879, matricule 11825/7141 ; correspondance.
Peretti Jean, mort le 5 octobre 1905, ANOM, condamné en 1881, matricule 11822/6627/4250.
Peretti Jacques, Anom, condamné en 1879, matricule 11822/6624/4250.
Perinetti  Marcel, né à Pianella en 1842, mort lev17.11. 1908à La Foa, fils d’Antoine François et de Marie Augustine Paoli. ANOM, condamné en 1876, matricule 8511/7257/4775.
Perinetti Jean François , né len 1834 çà Casevecchie, mort à Moindou le 28.4.1883 ; ANom, condamné en 1877, matricule 10162 .
De Petrignani ou Petriconi (la particule nobiliaire  est un souvenir de la Légion corse créée en 1769 par Louis XV quin avait accueilli aussi  Joseph Marie de Casabianca) Antoine, surveillant militaire de 1ère classe, 34 ans  en 1895 à Prony, , né vers 1861 à Venzolasca ? , marié à Marie Solari, d’où Antoine François, né le 14.04.1895, acte 2, à Prony
Petrignani François,  surveillant militaire de 2e  classe, 34 ans en 1895,  né  le 16 février 1859 à Venzolasca, fils de Lilina Petrignani et de père inconnu, marié à  Julie Curé, mort le 15 octobre 1895 à Thio, acte 18.d’où Jean Napoléon , né le 21 septembre 1895, acte 85, à Thio.
Philippini Jean Antoine, né le 15.08.1836 à Patrimonio ; ANOM, condamné en 18801, matricule 12518/10739/11720 ; Retourne en métropole : embarqué à destination de Marseille le 21 mars 1906.
Piazza Benjamin, surveillant militaire de 3e classe,
39 ans en 1900, né vers 1861, marié avec Gracieuse Pantaloni, née le 10 janvier 1870, d’où :
1) Marie Rose Piazza, née à l’île nou le 21 mars 1900, acte 7, mariée à Paris 20e le 5 août 1937 avec Jean Antoine Gaëtan Franchi ;
2) Paul Jourdan Piazza, né le 17 mars 1896 à Thio, acte 3, mort le 4 .9.1970 à Zicavo.
Piazza Charles, communard. ANOM, condamné en 1872, matricule 1420 ;
Pierrini Pierre, né le 01.05.1825 à Speloncato (canton de Muro à Calvi),mort le 29.03. 1885 à l’île Nou, acte 30, négociant,  fils de feu Bonaventure et de Marie Françoise , marié avec Marie Dominique Abraïni, 3 enfants . ANOM, condamné en 1870, matricule 3556, correspondance.
Pietri Marc Marie, sergent d’infanterie des colonies, né le 27 mars 1871 à Zonza , fils de feu Jean Baptiste  et de Marie Claire Giulani, marié avec Blanche Marguerite Taylor, née le 5 juillet 1886 à Nouméa, fille de feu Jean Baptiste Taylor, entrepreneur , décédé  à Nouméa le 18 novembre 1898, , et de Marguerite Mulhearn, veuve domiciliée à Nouméa.
Pietri Jean Paul, mort le 4 août 1896 à Bourail, ANOM, condamné en 1862, matricule 3290, correspondance.
Pietri Ignace Jérôme, ANOM, condamné en 1877, matricule 10161/13703.
Pietri Jerôme Antoine, marié avec Maria Subros, née en 1875, 30 ans  en 1905 , ANOM , condamné en 1877, matricule 10164/5998, réhabilité le 23/07/1909.d’où Marie Antoinette Pietri , née le 6.11.1905  à Koumak, acte 8.
Pietri Marcel
Pietri Jean François
Pietri Pierre
Poggi, Hyacinthe, surveillant militaire, 40 ans à Prony  en 1903, présent à Prony en 1898,  né vers 1863.
Poggi Charles Cyprien, né le 4.11.1857 à Monte, mort le 6.03.  1882 à l’île Nou, acte 3,, fils de Félix et de Marie Pasqualini, ANOM, condamné en 1881, matricule 12837.
Poggi Paulin, né à Monte le 10.12.1830, mort le 25. 07. 1873 à l’île Nou, fils de feu Louis Poggi et de Marie Jéromine pôggi. ANOM, condamné en, 1871, matricule 4823.. célibataire,
Poggi Charles François Jean Pierre Louis, surveillant militaire de 1ère classe, 47 ans à Prony en 1900, marié avec Joséphine Ottomani, née le 4 janvier 1866, institutrice libre, d’où
1) Ernest, né le 8 janvier 1900 à l’île Nou, acte 1, mort le 14.12. 1945 à paris 4e arrdt, marié avec Amédée Angèle Anne
2) Poggi Constant Dominique, né le 11.09. 1897 à Prony , mort le 10 mai 1898, acte 6.
Poggi Gervais, ANOM, condamné en 1887, ma  tricule 2198. Relevé de la relégation par jugement du 3 octobre 1908.
Poggi Innocent,   né en 1836 à Bastia, mort le 1.03. 1914 condamnés en 1873, mort le 1er mars 1914, voir Astengo. ANOM, condamné en 1873,  matricule 5698/3626/5209, correspondance.  
Poggi Toussaint,surveillant militaire de 2e classe à Ducos , né vers 1834, marié avec Marie Eugénie Toutoux, d’où 1) félicité , née le  31.08. 1883 à Ducos ;2)Hyacinthe Pierre Eugène, né le 16. 03. 1881 à Nouville, mort le 1.02.1882 à Ducos.
Poletti pierre antoine, né à) NBourail leb 30 avril 1901.
Poli Dominique Mathieu, , né vers 1873 à Guagno, fixé à Farino , envoyé avec son frère en  1894 vers Nouméa pour avoir exécuté un certain nombre de gendarmes..
Poli Jean François, né vers 1848 à Guagno, mort le 15.09.1896 à l’île Nou.
Poli Jean Dominique, dit le Sapeur, mort le 4. 03. 18790 à l’île Nou, ANOM, condamné en 18883, matricule 14967.
Poli Régis, surveillant militaire de 1ère classe, témoin à Prony en 1894, 38 ans, né vers 1856.
Poli Joseph Antoine, mort le 31.10. 1874 à l’île Nou, ANOM, condamné en 1873, matricule 6357.
Poli Jean-Pierre, né vers 1873 à Serra di Fiumorbo , arrt. De Corte, mort lev 17 janvier 1918, ANOM, condamné en 1886, matricule 17358/12374, correspondance.
Poli Paul Félix, fils de pierre Noël et de Ursule Natali, berger, célibataire, né le 17.09 .1870 à Serra di Fiumorbo, mort le 12 ; 07.1900 à Thio, acte 23.ANOM. Condamné en 1886, matricule 16941/10545.
Poli Charles Louis, né vers 1876 à Isolaccio di Fiumorbo., ANOM, 1887.
Policardi Pascal ,surveillant militaire de 3e classe  à l’île Nou, 28 an,s en 1884, né en 1856, marié avec Marie Ferrari, 26 ans en 1884, , née en 1856, 4 enfants nés  à Bourail en 1901.
Polverelli Toussaint , né mle 8.01. 1858 à Tavera, en 1879 sur ANOM.
Quenza François Antoine , né le 11.02.1835 à Porto Vecchio, mort le 27 ;02.1878 à l’île Nou, fils de Sébastien et de anne Marie Etori, ANOM, condamné en 1867,matricule 1274.
Quilichini Nicolas, né le 28.08.1859 à Zerubia, mort le 14.12.1896 Bourail, fils de Antoine Paul et de Félicité Bartoli, ANOM, condamné en 1878, matricule 10727.
Quilichini Antoine Vincent , ANOM, condamné en 1872,matricule 5352/8279/2005
Reginensi Antoine , surveillant militaire à l’île Nou, 34 ans,en 1901.Marié à Marie Dominique Michelli, 32 ans, à Cervione.Dont François Antoine , né le  7 juin 1901, acte 97, à Nouméa, marié le 27.08.1935 à tours à Marie Thérèse Blanche Savigneau. Témoins à la naissance : Edouard Emile Balasnam, surveillant militaire, et Felix Virgitti, surveillant militaire. Ce sont des beaux-frères : ils ont épousé  des sœurs de marie Dominique.
Renucci Paul Dominique, surveillant militaire de 3e classe, né le 16+ novembre 1858à Cozzano, fils de jean Baptiste et de  feue Ange Toussainte Andriani, marié à Alix Dupaisy, dite Duplessis le 14 janvier 1882à Nouméa., fille de feu Vincent.
Renucci Jules , né le 320 ;087. 1841 à Cozzano, mort le 20 mai 1914, ANOM , condamné en 1880, matricule 12261 
/12993.Correspondance.
Romanetti Pierre Marie, né le 6 mai 1829 à Ocana, mort le 9. 8.1887 à l’île Nou,  fils de François Marie et de Claire Marie Minelli, forgeron,marié, 5 enfants . ANOM, condamné en 1886, matricule 17424.
Rossi Jean Thomas,berger, né à Lozzi, mort le 28 mars 1892 à Thio,acte 39, fils de André et de Marie Santini,  ANOM condamné en 1890, matricule 19080.
Rossi Roch Mathieu, né le 22 mai 1869 à Letia, demeurant aux Nouvelles-Hébrides, fils de feu Saturnin , Cultiva teur, et de feue Marie françoise Arrighi, qui vivaient à Letia,marié le 15 septembre 1900, acte 3, à l’île Nou avec Marie Antoinette Eugénie Tristani, née le 16.12.1883 aux îles du salut (Guyanne), domiciliée à l’île Nou en 1900,fille de Antoine Marie Tristani, surveillant militaire de 1ère classe, décoré de la médaille militaire, , et de Philomène marie Célestine Gouzian.
Rossi  Paul François dit Vascelo, né en 1837 à Carchetto- Brustico, mort le 14.02. 1878 à l’île Nou, fils de Michel et de Catherine Prosperi, marié à Alfonsi, ANOM , condamné en 1876, matricule 8777.
Rossi Guilaume Antoine dit Rosso, mort le 29 janvier 1895 à l’île Nou, ANOM, condamné en 1878, matricule 10638 ;
Rossi Angelo Louis Marius, mort le 23 septembre 19.1896.06, ANOM condamné en 1874, matricule 7266/3270/16815.
Rossi Charles Felix, mort le 27 juin 1901 à l’île Nou, ANOM, condamné en 1885, matricule 16140.
Rossini Pierre Joseph , né le 15.02. 1824 à Isolaccio di Fiumorbo, Communard, ANOM, condamné en 1874, matricule 868
Rossini Jean Marie, surveillant militaire de 2e classe, marié à Colombani Angela Marie , 22 ans en 189+2, née e,n1870, dont Marcelle Catherine Rossini, née à Ducos le 31.10. 1892.
Rossini Philippe, surveillant militaire, 41 ans en 1899, né en 1858, marié à Marie Toussaint Pietrini, 28 ans , née en 1871.Dont Anselme Rossini, né le 21.04. 1899 à l’île des Pins, acte 2 ; Rossini Angèle Amélie, née le 21 .06. 1897 à l’île Nou..
Sabiani Jean, né vers 1864 à Cambia, mort à Thio le 9.9.1896.
Salvadori Alexis, surveillant militaire, né le 17 juillet 1848 à Altiani, fils de Ours Joseph Salvadopri et de Marie Félicité Nicolaï.
Sambroni Simon Branio Dominique , né à Saint Laurent, mort à l’île NOU le 15.;12 .1887 ,  berger, fils de Simon Branio et de Marie Thérèse Bracolacci, ANOM , condamné en 1869, matricule 2994.
Santacroce Mathieu, né le 04.04.1855 à lento, ANOm condamné en 1878, matricule 10729/12316/13592 ; condamné une 2e fois en 1909, matricule 21867., Mort lev 7 juin 1924.
Santacroce Charles François, né le 29.05. 1860 à Lento. ANOM, condamné en 1878 avec son frère, matricule 1073
0. correspondance.
Santoni Gaspard , né vers 1864, à Palneca, présent en 1894.
Santoni Alphonse, surveillant militaire, 31 ans en 18791, né vers 1860, marié avec Marie Maximilienne  Santoni, 28 ans en 1891 à) l’île Nou, dont : i fille Marie Santoni, née le 23 octobre 1891 à Gomen, morte le 16 octobre 1970 à Ajaccio, mariée le 13.09.1911 àPalneca avec Paul Antoine Leonetti.
Santucci Joseph, surveillant militaire de 1ère classe, né en 1861,26 ans à Prony  en 1886, 40 ans en 1901,  marié avec Pauline Bastelica, 27 ans en 1901,  à l’île des Pins,dont i fille : Ma  rie Louise, née le4.01.1901, acte 1, à l’île des Pins, mariée le 25 juin 1932 à Tunis avec Gaston Marie Reynier, morte le 17.12.1984 à marseille. ,  
Sansonetti Antoine Dominique, né le 15.09.1855 à Apietto, mort le 13 avril 1897, ANOM, condamné en 1882, matricule 18702 ;
Sansonetti Dominique, mort le 17 avril 1895àNouville, ANOM, condamné en1882, matricule 14010 ;
Sapia Hercule Napoléon dit Léon de Drost dit de Rache dit Hollwarth,fils de Gaëtan Sapia et de feue Blanche Marie Colonna,  agent d’assurances, célibataire, né à Ajaccio le 04.02.1819, mort le 07.12. 1878 à l’île Nou. ANOM, condamné en 1867, matricule 1448, correspondance.

Scapula Antoine Baptiste, gendarme,marié avec Marie Mancini , 34 ans,en 1897, née vers 1863,  d’où Jeanne Scapula, née à bouloupari le  26.02.1897 , acte 01, morte le 7 février 1968, à Ajaccio.
Scofoni Jean Marie, surveillant militaire de 2e classe,42 ans en 1900, né vers 1858, marié avec Madeleine Matteï, 38 ans , née le 25.08.1862, d’où :
1) Paul Philippe Jérôme Jean, né le 31.05. 189+4 à l’île Nou ;
2) Joséphine, née le 09.11.1898 à l’île Nou ;
 3) un fils, prénom inconnu, né le 20. 12. 1900 à l’île Nou, mort à Rabat, Maroc, le 1er  mai 1945;
Sicurani Xavier Joseph, mort le 5 février 19+05 à l’île Nou, ANOM, condamné en 1876, matricule 8513/9128,  correspondance privée et particulière.
Simeoni Yacinthe, surveillant,militaire à l’île Nou en 1898 , 40 ans ezn 1900, surveillant en chef de l’administration pénitentiaire, né le 16 .01.1860 à Renno, fils majeur de François Antoine , domicilié à Carghèse , et de Rose Colonna, marié avec Augusta Pagni ? ,  enfant décédé à l’île Nou , Yacinthe, le 9.11.1898.
Simoni Joseph Antoine, né  en 1864 à Sorio., ANOM 1894.
Sinibaldi Antoine, né vers 1837 à Monte , ANOM 1894Maggiore
Sinibaldi François, surveillant militaire de 1ère classe,né vers 1860, 38 ans à Kuton en 189+8, marié avec marie Piacentini, 25 ans, dont 1 fille Anne Marie Rose, née le 30.11.1898 à Kuto,île des Pins, morte à Nice le 26 .11.1963.
Stefani Léonard, surveillant militaire de 1ère classe,, né vers 1869, 43 ans en 1902, marié en 1902 à Ouégoa, acte 20,à Graziani Alexandrine , née en 1882, dont Paul Louis Marie , né leb 19.12.1901 à Ouégoa.
Taddéï Jean Toussaint , surveillant militaire deb 2e classe, 34 ans en 1899, né en 1865, marié àClotilde Valentini, 29 ans en 1870, dont :
Gabriel Valentin Antoine , né le 21.03.1899 à La Foa.
Taddéï Ajax, mort le 9 juillet 1921, ANOM, condamné en en 1869, matricule 1298/11376.
Tramoni Jean Laurent , surveillant militaire de 1ère classe, témoin en 1890, à 43 ans, né en 1847à Prony.
Tramoni François Ours, né le 20.03 ;183
5 à Novale, ANOM, condamné en 1880, matricule 12025/9569/5030.
Tristani Ange Paul, surveillant militaire,en 1886 à l’île Nou, ,  né le 17.12 .1852 à Barbaggio, mort le 31.12. 1886 à l’île Nou, fils de Marie Scampini, marié à Marie Claire Scampini,décédée lors du décès de leur fils (né le 28.12.1886)  à l’île Nou, le 12.06.1887.
Tristani Antoine Marie, surveillant militaire, 35 ans en , marié avec Philomène Marie Christine Graziani, 26 ans, dont Victor Alexis Toussaint , né à Ouro, île des Pins, le 10.04.1892.
Trojani Charles François, né à Asco, ANOM,  , condamné en 1867, matricule 1862/9596.

Valentini Jean Auguste dit Bettino, né le 12. 045.1841 à Castello di Rostino, Corte, mort le 326.11. 1908 à La Foa, ANOM, condamné en 1878, matricule 10605 /8307.
Vannoni Antoine Mathieu, gendarme, né le 6 septembre 1869 à Vezzani, domicilié à la Foa en 1900, fils de Paul François, boucher, et de Marie Jeanne Cerati, marié le 16 juillet 1900 à Nouméa, acte 26, à Anatoiie Theophila Molinas, née le 26 octobre 1872 à Oppede , Vaucluse, fille de Gustave Cyprien Molinas , coiffeur, et de Clemence Jauffret, marchande, tous deux domiciliés à Oppede. Enfant Paul Clément Vannoni, né le 8 septembre 1901, acte 152, à nouméa, mariéà Yvonne Marie Gayet le 11 octobre 1930 à Clermont-Ferrand.Témoin à Ouégoa en 1898 et demeurant alors à Pam.
Vannoni Ange Félix,surveillant militaire de 1ère classe, , né vers 1855 , 34 ans en 1869, marié en p^remières noces à Marie Camille Battesti, née le 21.11. 1871 à Vezzani, morte le 13.02. 1889 à Ouégoa, fille de Jules Octave Battesti et de Marie Borelli, dont Jules Octave Camille, né le 10 ;02. 1859 à Ouégoa, mort à Vezzani le 19.12.1896.
Versini Jules André, surveillant militaire, 34 ans en 1898, marié à Marie Angèle Giacometti, 24 ans en 1898, dont 2 enfants :
1)    Ange Marie Brégilien, , né le 13.09.1898 à l’île des Pins ;
2) Toussaint André, né le 27.11. 189+5 à Thio.
Versini Jean Thomas,né le 4.01. 1840 à Piana, mort le 8.11.1911 à Farino, fils de Xavier et de Ursule Alessandri , ANOM, condamné en 1873, matricule5857/12850. Correspondance privée et particulière.
Vesci Joseph, né le 25 .8 . 1842 à Pruno, canton de La Porta, meunier, mort le 17.063.1886 à l’île Nou, guillotiné.Fils de feu Marc  et de Thérèse Casella , marié à Françoise Pieretti, 2 enfants.ANOM, condamné en 1870, matricule 3027, correspondance.
Vincentelli Paul Joseph, né le 29.juillet 1849 à Santa Maria Poggio, infirmier major de 2e classe de la déportation, fils de Vincent  et de Madeleine Majaichini, mort le 27 octobre 1872 à l’hôpital de Nouméa, acte 54.
Vincenti Paul, surveillant militaire de 2e classe, 33 ans en 1887, né en 1854, présent à Prony
Virgitti Félix, surveillant militaire, né le 24.12. 1857 à Cervione, fils de Dominique et de Marie Dominique Virgitti, marié le 17 juillet 1897 à Thio, acte 2, avec  Epiphanie Micheli, 33 ans, née le 5 janvier 1865 à Cervione, fille de feu Joseph Louis Micheli et de Marie Jeanne Faggianelli, dont :
1)Virgitti Louis , né le 3. 08. 1888 à Cervione (hors mariage);
2) Virgitti Alexandre, né le 21.04.1898 à l’île des Pins.
Une belle-fille avec eux à Nouméa, Marie Micheli, fille de feue Marie Jeanne Faggianelli .
Vittali Jean Baptiste, né le 3. 01. 1856 à Bastia, ANOM, condamné en 1880, matricule 12986/5505/2418.
Vitali Joseph,  mort le 8.12.1888, ANOM, condamné en 1882, matricule 13581/5665.
Vittori Ange Dominique, né le 17.10.1885 à Isolaccio di Fiumorbo, ANOM, condamné en 1885, matricule 16340/12716/5460.



J’ai tenté de rechercher l’étymologie des noms pré- romains, donc ibères , de la toponymie corse , sur l’origine du drapeau corse, et la généalogie des Griscelli, avec une insistance sur Jacques -François Griscelli de Vezzani, baron de Rimini : voir mes autres blogs,   http://coldcase28.blogspot.fr/sur www.blogger.com/fr/R

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire